Conte de Noël

La nativité révélée par Mouche et Ficelle

CONTE DE NOËL


La nativité révélée par Mouche et Ficelle (alias Claude-Alain Boand et Jacques Mooser)

 Depuis quelques décennies, les rois de ce monde déconnaient un peu plus que d’habitude, à peine moins réfléchis que des gamins dans une cour d’école et cela irritait les Dieux. 
Peu avant l’an 2020, Pangolin 1er , Dieu des exportateurs de gadgets à obsolescence programmée lâcha sur le marché un virus qui n’avait rien d’informatique mais qui, comme ses congénères du Web, fit le tour du monde à tel point qu’il fallait se méfier du moindre pékin venu

 Cela surprit l’Homo Erectus qui n’avait pas l’habitude de s’en laisser conter par un truc qu’on ne voyait même pas, qui voyageait sournoisement et qui te privait de humer le Chasselas, goûter le filet de perches et sortir avec les copains. Mais qui, en revanche, te faisait enfin apprécier la cuisine de ta femme !

Bref, un truc si emmerdant et si astreignant que t’en restais le souffle coupé tant c’était facile de l’attraper et difficile de s’en débarrasser. Le sparadrap du capitaine Haddock, quoi !

Les chefs des diverses tribus consultèrent alors les oracles et ne purent donner de réponse satisfaisante, tous eurent alors une meilleure idée que l’autre, ce qui n’arrangea pas les bidons.

La cacophonie était particulièrement développée dans la région des gueules élastiques, pirates lémaniques, brigands du Jorat et jusqu’au-delà de la barrière de Röstis qui fut rebaptisée barrière du Covid

Les chefs des tribus cantonales, fiers de leurs prérogatives, s’empressèrent de ne prendre aucune décision portant trop ombrage à leurs sujets. Les chefs des chefs de la cité des Ours promulguèrent alors que chacun devait rester chez soi.
Cela à la demande d’un responsable des maladies infectieuses Daniel Koch… alors forcément il y eu les pro Koch et les antis Koch… qui ont fini par le prendre en grippe !

En l’an 2020, rien n’allait mieux et il fût décidé que tout un chacun devait aller faire son test PCR et se rendre au recensement de SwissCovid et SocialPass dans leur commune. Il fallut faire admettre à tous qu’une simple tige, c’est plus douloureux qu’un verre dans le nez !

Joseph, charpentier de narine, artisan d’écouvillons et Marie, son épouse, infirmière, se rendirent donc à la commune libre d’Ouchy, gérée de main de maitre par Saint Christophe, grand promoteur de la région qui imposa de se désinfecter les mains avec du Neuchâtel. Marie était enceinte et c’est en passant le pont sur la Chamberonne qu’elle ressenti les premières contractions.

A cette époque, les hôpitaux étaient réservés aux cas Covid, ce qui mit des médecins au chômage, car comme disait la presse : durant la pandémie, les Romands ont désertés les cabinets ! Ce qui est paradoxal à voir la ruée sur le papier hygiénique ! Les hôtels et restaurants étaient fermés, il n’était plus possible d’aller dans leur famille et leurs amis étaient déjà en quarantaine. 
Joseph et Marie ont heureusement trouvé refuge au Cabanon des Pirates d’Ouchy, et Marie donna naissance à un petit être à qui ils donnèrent le prénom « Espoir » .

Le Cambusier s’empressa d’annoncer la nouvelle à l’archange Gérald, lequel demanda à l’ange Sénéchal et autres Chérubins de claironner la nouvelle : "Un nouveau-né dans la commune, un Espoir nous est donné !"

Joseph faisait de son mieux pour installer le petit dans le Trinquet entreposé là pour l’hiver. Il faut dire que l’hiver était rude, les courants tourbillonnants venant de Berne et du château Saint-Maire refroidissaient les ardeurs.
Trois ânes de la Grande du haut se rendirent à Ouchy, par l’Est, l’Ouest et le Nord, traçant derrière eux des pistes pour les bergers cyclistes et leur troupeau de moutons. Ils incitaient au passage à la fermeture des échoppes, auberges et tavernes, mais paradoxalement laissaient ouvertes les maisons closes ! Ceci afin que tous puissent croire au petit Espoir et sur lequel ils venaient souffler…et ce n’est pas facile avec une muselière !

Pendant ce temps, avisés de cette nouvelle, les Bergers Pittet, Berset et Raoult vinrent rendre hommage à ce petit Espoir, offrant gel hydro alcoolique, conseils et Chloroquine, alors que des contrées éloignées s’étaient mis en marche les Mages Pfizer, Moderna et RoketVax, suivant l’étoile du Nasdaq.

La population oscherine se réunit alors sur la place de la Navigation, par groupe de cinq personnes et dans une atmosphère propice, car la place était bien ventilée par les édiles du château qui brassent beaucoup d’air ! ils entonnèrent en choeur des louanges dont on ne comprit rien à cause du masque, ce qui explique qu’aucun psautier ne fasse référence à ces louanges.

A dater de ce jour, la Confrérie des Pirates et la Commune libre et indépendante rayonna d’une aura dépassant celle du mouvement Olympique, ce dernier faisant à son tour cadeau de l’un de ses anneaux à la petite famille. Venant d’eux, cela dopa sérieusement les activités futures !
On trouve encore sur les gravures et peintures la représentation de cet anneau en forme de O, comme Ouchy-Olympique.

 Joyeux Noël Amis Pirates    Mouche et Ficelle

 

Venez partager notre passion!

La Vaudoise vous attend de mai à septembre

Programme et réservations