William FRANCKEN, Grand Patron de 1990 à 1999

William FRANCKEN, Grand Patron de 1990 à 1999

Dit « Squirell », William Franken est passé depuis 1957 par presque tous les postes d'équipier et de conseiller, avant de reprendre avec honneur ce poste de Grand Patron. Durant son mandat, il créa  le fond de rénovation à l'occasion de la réfection du pont. Sur l'impulsion du Syndic Jean-Pierre Guignard, la commune libre frappe une monnaie (le Brick et le Naviot) en circulation officielle auprès des commerçants de la Commune libre. Puis offre la possibilité aux Confrères d'acquérir un passeport oscherin, lequel passeport portera les visas de toutes les grandes manifestations, voire des tampons de contrées lointaines.

Le 30 mal 1997, 65e anniversaire de la Barque. Sur demande du Syndic Jean-Pierre Guignard, elle reçoit officiellement sa carte AVS № 909.32.666.148.

Puis se sera la plantation d'une vigne oscherine dans les jardins de l'IMD, les vendanges et la vente du vin d'Ouchy. En 1995, le Patron René Gilliéron organise, avec divers partenaires, un cabotage de transport de marchandises donnant lieu à des fêtes à chaque escale.

 William FRANCKEN

Décédé le 1er septembre 2017

 

Hommage et condoléances

William "Squirell" Francken. Ton surnom était dû à ton agilité à grimper au mât, dit-on.J'ai eu la chance de cheminer avec toi depuis 1980, tout d'abord comme équipier, puis en tant que Sénéchal dans toutes les tâches que tu as assumées au Conseil de notre Noble et Vénérable Confrérie. Ton parcours de Mousse à Grand-Patron a été remarquable de fidélité, et ton engagement pour la Confrérie ne s'est pas arrêté là, actif pour la mise en place de nos documents aux archives cantonales, représentant auprès des autres Confréries et auprès de la Compagnie des Brigands du Jorat. Puis, peu à peu, comme la Barque s'éloigne vers l'horizon, tu as pris tes distances. Maintenant, tu files vent arrière, voiles en oreilles, vers un nouveau rivage et nous n'apercevons plus la flamme de la Confrérie et le drapeau Pirate. Toutefois, ce n'est pas parce que la barque a disparu derrière l'horizon qu'elle n'existe plus. C'est seulement que nous ne la voyons plus. Tu resteras présent dans nos mémoires et dans celle de la Confrérie. Merci William.
Claude-Alain Sénéchal Honoraire

Retour à la liste