Confrérie des Pirates d'Ouchy et Commune Libre et Indépendante d'Ouchy

                

                                                                                                                                  

                         

                                                           

La Genèse
Il existait, à l'époque gallo-romaine, une corporation de "Nautes" dans l'ancienne Lousanna, sise à Vidy, au bord du Léman, perpétuée au Moyen Age par une "Frairie" des navigateurs dont le siège émigra au lieu dit "Rives d'Osches". En l'an 1144, selon nos connaissances actuelles, cette agglomération reçut ses lettres de franchise de l'Evêque Amédée de Lausanne. Par la suite, elle prit le nom d'Ouchy.

A l'époque bernoise, une "Compagnie de Navigateurs", ayant port d'attache à Ouchy succéda à la "Frairie". La Société Vaudoise de Navigation (la Nana) (fondée en 1846), la Société de Sauvetage (fondée en 1885), le Cercle de la Voile (fondé en 1919) et l'Union Nautique Ouchy-Lausanne (UNOL, fondée en 1920) ont, après avoir effectué une "Décise" du Rhône, décidé de constituer la Confrérie des Pirates d'Ouchy, le 16 juin 1934. A la même époque, celle-ci décida de revaloriser la notion de Commune Libre et Indépendante d'Ouchy.


L'Histoire
En 1947, considérant que les Sociétés d'Aviron, le Rowing Club (fondé en 1886) et la Section d'Aviron de Lausanne-Sport (fondée en 1916) exerçaient une activité répondant aux buts de la Confrérie, cette dernière a admis que les membres de ces Sociétés puissent en faire partie.
La Confrérie des Pirates d'Ouchy est membre de l'Association des Voiles Latines du Léman  AVLL.
Le 5 mai 1948, la Confrérie et, partant, la Commune Libre et Indépendante d'Ouchy, a été reconnue Société d'Utilité Publique par la Préfecture du district de Lausanne.

Le But

Le but de la Commune, au sein de la Confrérie, est de stimuler les sentiments d'amitié entre ses membres, les gens du Léman et du Rhône, de maintenir les traditions oscherines et d'encourager le développement de la navigation sur notre lac.

A cet effet, la Confrérie a pour but premier, notamment:

  • de conserver en état de naviguer et faire naviguer la "Vaudoise", dernière barque de transport à voiles latines construite en 1931-32 sur le bassin lémanique;

et par la Commune Libre d'Ouchy:

  • organiser, soutienir et participer à toute action ou manifestation qui contribue au maintien des traditions d'Ouchy;
  • réunir ses membres à l'occasion du Branle-bas d'ouverture de la saison nautique.

Le fanion de la Confrérie est hissé sur tout bateau transportant des membres de la Confrérie en mission officielle, ainsi que sur le bateau du Grand Patron, pour autant qu'il en possède un.

Par ailleurs, la Confrérie fait naviguer son navire amiral la Vaudoise tout au long de la belle saison en proposant ces sorties au grand public, aux entreprises, sociétés et associations. Plus de 150 sorties transportant près de 4'000 passagers sont réalisées grâce à des patrons et des équipages bénévoles, formés à la navigation de barques à voiles.

La Commune Libre d'Ouchy, quant à elle, garante de la tradition oscherine dont le siège est sis à la Maison de Commune et Ambassade d'Ouchy, dispose et propose un passeport oscherins,  sa «monnaie», ses plaques minéralogiques, sa vigne et produit son vin «l'Oscherin» et «la Cuvée du Syndic». Une partie de ces éléments sont disponibles à la boutique du présent site.

Retour

Venez partager notre passion!

La Vaudoise vous attend de mai à septembre

Programme et réservations