Historique

                                                                                                                                              Retour

 

De la Violette à la Vaudoise...

 

 

longueur

22.65

mètres

largeur

7.90

mètres

poids

25

tonnes

Charge Max

30

m3

surface des voiles

140

m2

 

La Vaudoise fut construite en 1932 pour son propriétaire Monsieur Eloi Giroud de Villeneuve. C'est la dernière barque de ce type qui fut construite sur le Léman pour le transport de marchandises. Le chantier de la Vaudoise se trouvait à Bret-Locum (côtes françaises du Lac Léman). Elle est munie de son gréement classique des barques dites "de Meillerie", soit 2 voiles latines et un foc. (Les barques du 18ème siècle ne possédaient pas de foc.)


Des reconstitutions de ces barques naviguent depuis l'an 2000 au Bouveret et à Thonon et dans peu de temps à Vevey.

Comme les autres barques du lac Léman, la Vaudoise transportait des matériaux tels que pierres, sable, gravier, bois, etc. C'est en 1948 que ces transports ont cessé. Cette année là, la Violette est rachetée par la Confrérie des Pirates d'Ouchy dans le but de conserver en état de naviguer la dernière barque à voiles latines du Léman.

Cette heureuse initiative revient au Dr. Francis Messerli décédé le 16 mars 1975.

En 1948 La Violette fut rebaptisée La Vaudoise. Elle évoque le temps où le Léman était vivant grâce à des barques qui le sillonnaient en se fondant dans son paysage.

Aujourd'hui, La Vaudoise navigue presque tous les jours durant la belle saison, redonnant à Ouchy et au Léman ces paysages d'autrefois. Ces navigations sont possibles grâce à son équipage (tous bénévoles) et aux nombreux travaux et rénovations qui ont su maintenir en état de naviguer cette barque témoin de notre passé.

Quelques dates dans l'histoire de la Vaudoise  PDF

 

 

Curriculum vitae de la Barque la Vaudoise  PDF 

 

Ce document a été établi à la suite de la réfection du pont de la Vaudoise, travaux exécutés du 28 août au 11 décembre 1999. Il a été scellé dans un tube de cuivre placé sur la barque.

 

Lisez les chapitres consacrés à  l'Historique de la Commune Libre et Indépendante d'Ouchy  écrits par Fabien Loi Zedda, Syndic Honoraire d'Ouchy